La recherche-action au service de l’innovation pédagogique

Depuis 2019, l’Institut Villebon-Georges Charpak coordonne la chaire de recherche-action en innovation pédagogique de l’Université Paris-Saclay. Elle mobilise une soixantaine d’enseignants et de chercheurs sur 16 projets recherche-action en sciences de l’éducation.

L’innovation pédagogique est au cœur du projet éducatif de l’Institut Villebon-Georges Charpak. Les enseignants de l’établissement sont des chercheurs en action qui coiçoivent, prototypent et testent de nouveaux concepts pédagogiques.

Cette démarche expérimentale est porté par la la création en 2019 de la chaire de recherche-action en innovation pédagogique de l’Université Paris-Saclay. Elle est pilotée par l’équipe de l’Institut Villebon-Georges Charpak en lien avec l’UQAM et a pour objectifs de :

  • Favoriser les coopérations internationales et le lien entre recherche et terrain ;
  • Motiver, accompagner et former les acteurs de l’innovation pédagogique dans l’université Paris Saclay ;
  • Rayonner en France et à l’étranger au travers des outils pédagogiques innovant des publications des colloques.

 Un partenariat entre Paris-Saclay et l’UQAM

La chaire résulte de la  collaboration avec l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Elle accueille, en résidence sur le campus de Paris Saclay, six chercheurs en sciences de l’éducation de l’université canadienne.

Ces spécialistes internationalement reconnus, accompagnent et conseillent les groupes de travail dans la mise en œuvre de leurs projets. Ils les aident aussi à développer des collaborations internationales et co-rédigent les publications scientifiques.

Martin Riopel

C’est lui qui porte la chaire. La chaire est portée Martin Riopel, vice doyen recherche et Professeur à la Faculté des sciences à l’université du Québec à Montréal depuis une dizaine d’années.

Il a reçu en 2013 le prix d’excellence en enseignement de l’université du Québec (UQAM). Cette distinction souligne la qualité exceptionnelle et exemplaire de ses réalisations, tant au niveau de la pratique enseignante que de la recherche en pédagogie, ainsi que sa grande capacité de collaboration avec divers milieux. Il a également contribué au développement des jeux vidéo éducatif Mécanika et Slice fractions qui se sont distingués à l’échelle internationale.

Geneviève Allaire-Duquette

Chercheuse affiliée au département d’éducation mathématiques, scientifique et technologique de l’université de Tel-Aviv University et chargée de cours à l’UQAM.

Spécialités : raisonnement scientifique, neurosciences

Patrice Potvin

Professeur en didactique des sciences et de la technologie à la faculté des sciences de l’éducation à l’UQAM et directeur de l’équipe de recherche en éducation scientifique et technologique (EREST).

Spécialités : changement conceptuel, intérêt et motivation pour les sciences

Diane LeDuc

Directrice de l’Observatoire interuniversitaire sur les pratiques innovantes d’évaluation des apprentissages (OPIÉVA) et co-directrice du réseau PAPier (pédagogie-architecture-art et paysage).

Spécialités : stratégie d’enseignement, pédagogie active et interactif

Christian Bégin

Spécialiste de la relation d’encadrement aux cycles supérieurs, Professeur du département de didactique et auteur de “Encadrer aux cycles supérieurs : étapes, problèmes et interventions (PUQl 2018).

Spécialités : Apprentissage et performance, analyse et diagnostique des difficultés

André-Sébastien Aubin

Professeur à la section Méthodologie d’évaluation en éducation au département d’éducation et de pédagogie de l’UQAM. Il s’intéresse à l’enseignement du génie et à l’évaluation des apprentissages au post-secondaire.

Spécialité : évaluation des apprentissages et des compétences à l’aide de tâches complexes

16 projets de recherche-action en sciences de l’éducation

 La chaire de recherche-action est un projet collaboratif. Il réunit une soixantaine d’enseignants et de chercheurs issus de tous les parcours de formation initiale de l’université Paris-Saclay.

Tous sont animés par la volonté d’améliorer leur façon d’enseigner, de favoriser la réussite des étudiants et de faire avancer la recherche dans le domaine de la pédagogie.

Qu’est-ce que la recherche  action ?

La recherche scientifique a pour objectif de décrire, comprendre et expliquer des phénomènes. La recherche-action intègre à cette démarche des actions concrètes et transformatrices sur le terrain. Elle associe des acteurs de terrain (ici des professeurs) à des chercheurs. L’acteur devient chercheur et le chercheur acteur.

Fin décembre 2019, les participants se sont réunis à l’occasion du lancement de la chaire. Pendant une semaine rythmée par des ateliers et des conférences, ils ont été initiés à la recherche en sciences de l’éducation par les six chercheurs québécois.

Ces journées très intenses ont permis de définir dix-sept projets de recherche-action. Chacune des thématiques est portée par une équipe très motivée, composée d’enseignants et de chercheurs venus d’horizon divers.

« Dans notre équipe, nous étudions l’enseignement par la fiction pour savoir si les étudiants apprennent différemment quand ils sont immergés dans une histoire. Nos collègues canadiens nous aident à monter de petits protocoles de recherche pour répondre à cette question », explique Julien Bobroff, enseignant-chercheur en physique à l’Institut Villebon-Georges Charpak et à l’université Paris-Saclay.

Aujourd’hui, et malgré les difficultés engendrées par la pandémie de Covid-19, les travaux des 17 groupes ont bien progressé. Certains résultats ont été publiés et présentés à l’occasion de congrès et de colloques en sciences de l’éducation.

Thématique Porteur du projet
Approche programme en écologie en licence

Florence Hulot, Université Paris-Saclay

Le projet Chim Activ

Valérie Camel, AgroParisTech

Diffusion des méthodes d’apprentissage actif Jacques-Olivier Klein, IUT de Cachan
Pédagogie expérientielle pour l’acquisition d’une posture scientifique

Ghaffari Asma, Centrale Supélec

Evaluation des dispositifs d’aide à la réussite, d’accompagnement et de remédiation mis en place pour les étudiants arrivant à l’université et appropriation de ces dispositifs par les enseignants

Véronique Depoutot, Université Paris-Saclay

« Emulons les Serious Games ! »

Sylvain Fisson, Université d’Evry

A son rythme en maths

Alain Virouleau, institut Villebon – Georges Charpak

Apprentissage actif en sciences : APP en travaux pratiques (bi) disciplinaires Isabelle Gerard, Université de Versailles
Appropriation des espaces d’apprentissage physiques et numériques

Patricia Gounon, Université de Versailles

Effet de la collaboration dans les cours autoportants

Françoise Berthoud, Centrale Supélec

Enseigner la physique expérimentale autrement

Julien Bobroff, Université Paris-Saclay

Expliciter les exigences sur le discours mathématique améliore-t-il le raisonnement/activité/démarche mathématique de nos étudiants ?

Tony Février, institut Villebon-Georges Charpak

Effet des pédagogies actives sur l’engagement (et/ou la volition) des étudiants (porteuse du projet :

Morgane Locker, Université Paris-Saclay

Semestre de pédagogie active pour apprenti·e·s-ingénieur·e·s (porteuse du projet :

Fabienne Bernard, Institut d’Optique)

L’effet du théâtre forum sur la collaboration entre apprenants en sciences

Cécile Bouton, CNRS

Effet du tutorat auprès de jeunes en situation de handicap sur les connaissances, préjugés, softskills

Lionel Husson, Centrale Supélec

L’inclusion d’un étudiant en situation de handicap (ESH) dans un groupe, frein ou moteur d’apprentissage ?

Martine Thomas, institut Villebon – Georges Charpak

 

A lire aussi

Qui sommes-nous ?

L’Institut Villebon – Georges Charpak porte une double mission : la promotion de l’égalité des chances et l’innovation pédagogique.

Dernières actualités