Unités d’Enseignement, Semestre 5

L’organisation générale du cinquième semestre est présentée dans la Figure ci-dessous.

Descriptif Semestre 5

Tronc Commun – 15 ECTS

  • Anglais
  • Entrepreneuriat
  • Outils
  • Ingénierie
  • Phy Cont

Anglais – TC5.01 – 2 ECTS

Cette UE permettra d’aborder les éléments du programme suivant  :

Grammaire : en préparation au TOEIC, revue des points de grammaire : syntaxe, concordance des temps, clauses relatives, plus-que-parfait, verbes modaux, voix passive, paraphrase, …

Lecture : articles en anglais en liens avec les autres enseignements de la Licence 3.

Présentations suivant différents formats :

  • « Pecha Kucha » : présentation de 20 diapositives en 20 secondes chacune.
  • « How to »: mini-film en anglais sur une expérience scientifique faite à Charpak.
  • Discours argumentation / débats

Audio :

  • Programmes scientifiques de radio
  • Conversations téléphoniques

Visuel : vidéos sur des sujets choisis

Écriture :

  • synthèse d’articles
  • dialogues et narration
  • arguments pour débats

Le travail se poursuivra suivant le même programme au semestre 6.

Responsable : Kathy Davidson

Entrepreneuriat et gestion – TC5.02 – 3 ECTS

Dans le cadre d’une formation scientifique aux débouchés variés : entreprises, laboratoires et centres de recherche, création d’entreprise, il s’agit de sensibiliser en S5 tous les étudiants aux principes, démarches, vocabulaires, méthodes d’organisation et de management.

Les ingénieurs de tous les domaines doivent pouvoir communiquer avec les financiers, les managers et comprendre les mécanismes de base de fonctionnement des entreprises.

Objectifs de l’UE 

  • Comprendre les objectifs et les contraintes des organisations, intégrées dans la vie économique et sociale actuelle.
  • Connaître les termes de la gestion pour dialoguer avec des managers et des financiers.
  • Appréhender l’interdépendance des décisions et l’intrication des variables quantitatives et qualitative

Objectifs d’apprentissage

À l’issue de cette UE, les étudiants seront capables de :

  • Distinguer les notions d’entreprise, marché, management, objectifs, financement, vente, production, ressources humaines, efficacité, efficience,
  • Savoir lire un bilan, un compte de résultat,
  • Savoir construire des ratios et calculer des coûts,
  • Appréhender l’interdépendance et la contingence de tous les choix de management.

Formes d’évaluation

  • Travail individuel sur vidéo et textes lors des ateliers (définitions, calculs)
  • Travail par groupe lors du jeu d’entreprise (évaluations des décisions, rapport de synthèse)

Responsable : Sabine Sépari

Mathématiques, outils calculatoires – TC5.20 – 5ECTS

Cette UE propose une révision et un approfondissement de tous les outils calculatoires déjà rencontrés par les étudiants en L1 et L2, tout en conceptualisant davantage les notions abordées. Il s’agit donc aussi bien d’algèbre que d’analyse. Notamment, les preuves servant de justification des méthodes de calculs mises en œuvre seront présentées quasi-systématiquement et serviront d’exemples.

Programme proposé

Généralités :

  • Rappels sur les systèmes linéaires ;
  • Rappels sur les nombres complexes ;
  • Notion de polynômes à une variable (définition, racine, multiplicité, lien entre racine et factorisation) ;
  • Fonctions exponentielle, logarithme ;
  • Fonctions trigonométriques

Équations différentielles :

  • Notion d’équations différentielles ;
  • Résolution d’équations différentielles du premier ordre homogène ;
  • Résolution d’équations différentielles du premier ordre à coefficients constant avec des seconds membres particuliers (polynômes, polynômes multipliés par une exponentielle, un cosinus ou un sinus, principe de superposition) ;
  • Problème de Cauchy pour les équations différentielles d’ordre 1 ;
  • Notion d’équation caractéristique associée à une équation différentielle d’ordre 2 ;
  • Résolution d’équations différentielles du second ordre à coefficients constant avec des seconds membres particuliers (polynômes, polynômes multipliés par une exponentielle, un cosinus ou un sinus, principe de superposition) ;
  • Problème de Cauchy pour les équations différentielles d’ordre 2 ;

Remarque : La méthode de la variation de la constante ne sera pas abordée, car n’est pas utile en physique.

Algèbre linéaire :

  • Rappels sur les sommes directes de sous-espaces vectoriels ;
  • Notions de projections et symétries ;
  • Théorème du rang (admis, application à des exemples concrets, principalement en petite dimension) ;
  • Notion de vecteur propre, de valeur propre ; notion d’espace propre ;
  • Recherche des valeurs propres et vecteurs propres en résolvant le système linéaire f (x)=λ. x ou en ayant un polynôme annulateur ;
  • Notion d’endomorphismes et de matrices diagonalisables : aspect pratique (de nombreux exemples pratiques seront présentés en dimensions 3 et 4) ;
  • Notion d’endomorphismes et de matrices trigonalisables : aspect pratique (quelques exemples seront présentés en dimensions 3 et 4) ;
  • Diagonalisation, aspect théorique (espaces propres en somme directe, un endomorphisme f de E est diagonalisable si et seulement E est somme directe des espaces propres de f).

Remarque : La notion de déterminant n’a pas été vu dans ce cours.

Objectifs d’apprentissage

A la fin de cette UE les étudiants seront capables de :

  • calculer correctement sur tout type d’expressions algébriques.
  • justifier et rédiger correctement l’explication de pourquoi tel calcul peut/doit être fait de cette manière.

En particulier, les étudiants sauront :

  • résoudre un système linéaire simples ;
  • déterminer parties réelles et imaginaires d’un nombre complexe ;
  • factoriser un polynôme ayant des racines évidentes ;
  • simplifier des expressions faisant intervenir des exponentielles, logarithmes, cosinus et sinus ;
  • résoudre une équation différentielle simple d’ordre 1 et 2 avec second membre ;
  • savoir utiliser le théorème du rang pour un endomorphisme d’un espace vectoriel de petite dimension ;
  • savoir en pratique diagonaliser une matrice en petite dimension (sans déterminant).

Ingénierie / Filtrage – TC5.60 – 2,5ECTS

Programme

Une grande partie de ces enseignements est réalisée sous forme de travaux pratiques d’électronique et d’informatique (logiciel Scilab).

  • Séance 1 : Transducteurs, capteurs et signaux
  • Séances 2 & 3 : Filtre R-C ou C-R
  • Séance 4 : Tracé de diagramme de Bode
  • Séance 5 : Test pratique
  • Séance 6 : Simulation avec Scilab
  • Séance 7 : Amplification en tension
  • Séance 8 : Limites de l’amplification en tension
  • Séances 9 & 10 : Transmission audio sur fibre optique plastique
  • Séance 11 : Modélisation des circuits par leur réponse en fréquence
  • Séance 12 : Filtres, diagramme de Bode, expression littérale temporelle et diagramme de Fresnel
  • Séance 13 : Synthèse – Test de préparation

Objectifs d’apprentissage

À la fin de cette UE les étudiants seront capables de :

  • réaliser des circuits réalisant des fonctions simples de filtrage,
  • effectuer des mesures de dynamique sur ces systèmes électroniques,
  • construire la simulation de la dynamique d’un système physique (électronique / mécanique) simple (premier ordre).

Modalités d’évaluation

Les apprentissages sont évalués par :

  • Un travail de synthèse rédigé à partir des résultats expérimentaux (type III)
  • Un test avec mise en œuvre pratique (type II)
  • Un examen de type QCM (type I)

Responsable : Fabienne BERNARD

Physique du Quotidien – TC5.10 – 2,5 ECTS

Responsable : Julien BOBROFF

Options – 15 ECTS

  • Oscillateurs mécaniques
  • Mathématiques Générales 1
  • Projet informatique 1, Analyse numérique et calcul formel
  • Ondes électromagnétiques
  • Optique Physique
  • Introduction à la théorie des graphes
  • Mathématiques Analyse 1
  • Informatique MOOC 1
  • Chimie des solutions
  • Informatique Analyse de données
  • Dynamique cellulaire de L3 Biologie Santé
  • Chimie organique
  • Sciences en Tête - Biologie 1

Oscillateurs mécaniques – OP5.11 – 5 ECTS

Programme

  • Contact entre solide. Roulement et glissement. Théorème de König sur l’énergie cinétique. Énergie de rotation. Application aux voitures.
  • Matériaux. Classification.
  • Résistance des matériaux.
  • Tension de surface et tension interfaciale. Capillarité. Nucléation.
  • Conduction thermique. Notion de résistance thermique.

Objectifs d’apprentissage

Cette UE permet d’aborder la mécanique du solide, les matériaux, les notions de conduction thermique, diffusion et tension de surface dans le cadre de la physique de tous les jours. L’enseignement comporte deux aspects, une partie cours/TD avec des évaluations sous forme de type II/type I et une partie projets. Les projets sont théoriques, expérimentaux et numériques.

Responsable : Cyril Dauphin

Mathématiques Générales 1 – OP5.21 – 2,5 ECTS

Cette UE permet de consolider et de poursuivre l’étude de l’algèbre linéaire. On étudie plus profondément les applications linéaires, sans se limiter aux petites dimensions, et leur lien avec le calcul matriciel. Le rang et le noyau sont étudiés, ainsi que le théorème du rang. Enfin, la notion de changement de base est ici centrale. Les exercices proposent, sans qu’aucune théorie ne soit alors abordée dans ce module, des situations concrètes de réduction des endomorphismes. On peut alors faire résoudre des systèmes simples d’équations différentielles ou de suites récurrentes.

Programme

  • Introduction au calcul matriciel ;
  • Notion d’espaces vectoriels et exemples typiques d’espaces vectoriels (R2, R3, nombres complexes, généralisation des vecteurs à Rn et Cn, polynômes, fonctions, suites matrices) ;
  • Famille libre et génératrice ;
  • Bases et dimension ;
  • Notion d’application linéaire (définition, vocabulaire, comment construire une application linéaire de E F, noyau et image) ;
  • Matrices et applications linéaires (Ecriture matricielle d’un vecteur, d’une application linéaire, interprétation des opérations matricielles) ;
  • Changement de base d’une application linéaire/matrice ;
  • Somme directe de sous-espaces vectoriels.

Objectifs d’apprentissage

A la fin de cette U.E., les étudiants devront savoir :

  • vérifier qu’une famille de vecteurs est libre et/ou génératrice ;
  • déterminer une base et la dimension d’un espace vectoriel simple ;
  • vérifier qu’une application est linéaire ;
  • déterminer le noyau et l’image d’une application linéaire ;
  • écrire la matrice d’une application linéaire dans des bases données ;
  • effectuer un changement de base sur l’écriture d’une application linéaire.

Projet informatique 1, analyse numérique et calcul formel – OP5.33 – 2,5 ECTS

Cette unité d’enseignement est l’occasion pour les étudiants de L3 de réaliser un projet d’informatique assez conséquent où des techniques d’approximations numériques doivent être utilisées.

Ces projets mettront en relief les limites des techniques usuelles de calculs effectués en mathématiques ou en physique.

Programme

Plusieurs projets ayant trait à différents aspects du calcul numérique seront proposés. Par exemple :

  • Comparaison de la complexité de différentes méthodes d’approximation de zéros de fonctions
  • Tracés d’approximations de solutions d’équations différentielles par la méthode d’Euler, avec application au modèle Proies/Prédateurs, à l’équation de propagation de la chaleur, de la diffusion, à la trajectoire d’une particule chargée dans un champ électrique, magnétique et statique.
  • Méthodes de calculs des déterminants, en dimension quelconque, par la méthode Fadeev.
  • Calculs de grandeurs statistiques provenant de la théorie cinétique des gaz.

Objectifs d’apprentissage

  • À la fin de cette UE les étudiants auront développé leur capacité à :
  • programmer proprement et efficacement, conformément aux consignes données (hygiène typographique générale du code ; qualité des docstrings pour chaque fonctions, méthodes, classes, … ; qualité des tests réalisés)
  • travailler en équipe (modélisation, répartition de la charge de travail, intégration des différentes étapes du projet)
  • traduire informatiquement un problème scientifique.
  • rédiger un document technique de documentation de leur projet (documentation pour les utilisateurs et documentation pour les développeurs).

Ondes Électromagnétiques – OP5.12 – 2,5 ECTS

Programme

  • Équations de Maxwell
  • Propagation d’une onde électromagnétique dans le vide. Solution en ondes planes et sphériques. Notation complexe.
  • Énergie électromagnétique. Vecteur de Poynting. Quantité de mouvement du champ électromagnétique. Pression de radiation. Notion de photon.
  • Propagation dans un milieu faiblement dispersif. Vitesse de phase et de groupe.
  • Induction électromagnétisme.
  • Réflexion d’une onde électromagnétique sur un conducteur parfait. Guide d’onde.
  • Effet de peau.

Objectifs d’apprentissage

Cette UE porte sur l’électromagnétisme. A la fin de ces enseignements, les étudiants devront maitriser la propagation des ondes électromagnétiques dans le vide ainsi que dans les milieux faiblement dispersifs. La deuxième partie de l’UE portera sur l’induction et ses applications.

Responsable : Cyril Dauphin

Optique physique – OP5.13 – 2,5 ECTS

Programme

  • Interférence à deux ondes. Cohérence.
  • Interférence à N ondes.
  • Diffraction de Fraunhofer.
  • Polarisation des ondes lumineuses.
  • De l’optique géométrique à l’optique ondulatoire. Interface entre deux diélectriques. Réflexion et réfraction.
  • Aspect microscopique. Modèle de l’électron élastiquement lié.
  • Rayonnement du corps noir.

Objectifs d’apprentissage

Cette UE constitue une introduction à l’optique physique. L’essentiel de l’enseignement porte sur la lumière conçue comme une onde et la description des phénomènes physiques interprétables dans ce cadre.

Responsable : Cyril Dauphin

Introduction à la théorie des graphes – OP5.23 – 2,5 ECTS

Cette UE constitue une introduction à la théorie mathématique et algorithmique des graphes.

La partie mathématique de cette UE porte sur les démonstrations des différents résultats et les modes de raisonnements. La partie algorithmique se concentre sur la preuve de ces algorithmes ainsi que leurs applications pratiques. Des liens avec l’algèbre linéaire, en particulier avec la réduction des endomorphismes, seront présentés dans un effort de sensibilisation à la théorie algébrique des graphes.

La partie pratique de cette UE se déroulera en salle de TP et permettra aux étudiants d’implémenter les algorithmes vus en python. Les étudiants auront ainsi à étudier et/ou mettre en œuvre des algorithmes simples tels que les algorithmes de calcul de plus courts chemins dans un graphe, puis à le programmer. Un projet conséquent, à réaliser en petit groupe et en autonomie, sanctionnera cette partie de l’UE.

Programme

  • Notion de graphe orienté, non orienté
  • Exemples génériques de graphes (complets, bipartis, chaine, cycles, étoiles, roues, …)
  • Propriétés élémentaires des graphes provenant de la notion de degré
  • Étude de la connexité d’un graphe
  • Graphes eulériens et hamiltoniens
  • Calculs de distances dans les graphes (algorithmes de Dijkstra, Bellman Ford), avec étude comparatives de leur domaine d’application et de leurs complexités.

Objectifs d’apprentissage

À la fin de cette UE., les étudiants sauront :

  • représenter en machine un graphe par une matrice d’adjacence, par une liste d’adjacence ou par une liste d’incidence
  • écrire, en python, une classe Graph adaptée à la réalité du problème étudié
  • expliquer et implémenter les algorithmes classiques de la théorie des graphes
  • À la fin de cette UE les étudiants auront développé leur capacité à :
  • programmer proprement et efficacement, conformément aux consignes données (hygiène typographique générale du code ; qualité des docstrings pour chaque fonctions, méthodes, classes, …; qualité des tests réalisés)
  • travailler en équipe (modélisation, répartition de la charge de travail, intégration des différentes étapes du projet)
  • modéliser en termes de graphes un problème donné.
  • rédiger un document technique de documentation de leur projet (documentation pour les utilisateurs et documentation pour les développeurs).

Mathématiques Analyse I – OP5.24 – 2,5 ECTS

Cette UE s’articule autour de la permutation de symboles en mathématique (permutation somme et intégrale, dérivation et intégrale, …) à travers l’étude des fonctions numériques définies par un paramètre. Ce paramètre variera de manière discrète (cas où on s’intéresse aux suites et séries de fonctions) ou de manière continue (cas où on s’intéresse aux intégrales dépendant d’un paramètre). Dans les deux cas, on étudiera les différents types de convergence (ponctuelle, uniforme…), pour pouvoir énoncer et utiliser les théorèmes d’interversion de limites, d’intégrales, etc.

Programme

  • Révision sur les séries numériques (notamment les règles de convergence et leur démonstration)
  • Suites et séries de fonctions (mode de convergence et théorèmes de continuité, de dérivabilité, d’intégrabilité, et de la double limite)
  • Révision sur les intégrales impropres (notamment les règles de convergence et leur démonstration)
  • Intégrales dépendant d’un paramètre (théorèmes de continuité et de dérivabilité)

Objectifs d’apprentissage

À la fin de cette UE, les étudiants sauront :

  • étudier les différents modes de convergence d’une suite ou série de fonctions.
  • étudier la régularité d’une fonction donnée comme une limite de suite de fonctions ou comme une série de fonctions.
  • étudier la régularité d’une intégrale dépendant d’un paramètre en vue de pouvoir l’exprimer à l’aide de fonctions usuelles.
  • intervertir des symboles, avec une justification précise, en vue d’obtenir de nouvelles expressions

À la fin de cette UE les étudiants auront développé leur capacité à :

  • rédiger une démonstration correctement
  • suivre une démonstration d’envergure raisonnable
  • synthétiser les idées importantes d’une démonstration pour en extraire des méthodes de résolutions d’exercices

Informatique MOOC 1 – OP5.32 – 2,5 ECTS

Cette UE en classe inversée poursuit un double objectif :

  • Aider les étudiants à développer leur autonomie dans les apprentissages
  • Personnaliser l’enseignement en fonction des projets personnels des étudiants.

Les étudiants choisiront un MOOC parmi un panel de MOOCs d’informatique ou de bio-informatique sélectionnés par l’équipe enseignante ou bien proposés par les étudiants eux-mêmes (sous réserve de validation par les enseignants).

Ces ressources constitueront un support permettant aux étudiants de progresser en autonomie sur le sujet choisi et de venir en classe pour des sessions encadrées plus conventionnelles (séances de questions/réponses, travaux pratiques, exercices, d’entraînement, …) par un enseignant référent.

Chimie des solutions – OP5.51 – 2,5 ECTS

Programme

Cinétique chimique : étude cinétique expérimentale et mécanismes réactionnels.

Thermochimie : thermochimie du premier principe, grandeurs de réaction, équilibres chimiques et déplacement.

Les équilibres en solution aqueuses : équilibres acido-basiques, équilibres de complexation, équilibres de précipitation, équilibres d’oxydo-réduction.

Objectifs d’apprentissage

Cette UE doit permettre aux étudiants de consolider et accroître leurs connaissances en chimie-physique et plus particulièrement en chimie des solutions.

Responsable : Cyril Dauphin

Informatique Analyse de données – OP5.31 – 2,5 ECTS

Au 5ème semestre, les étudiants auront à mettre en pratique les compétences qu’ils ont acquises en informatique afin de découvrir les techniques d’analyse de données basées sur la statistique multivariée.

Outre leur intérêt dans de nombreuses disciplines scientifiques, ces techniques permettent de renforcer les compétences relatives à la représentation des données complexes (multiples dimensions, de types hétérogènes) et l’algorithmique, tout en constituant une application des notions de statistique et d’algèbre.

L’objectif est de rendre les étudiants autonomes dans l’étude et l’exploration de données à l’aide d’outils numériques.

Programme

  • Prendre en main un jeu de données et l’explorer à travers la statistique descriptive et la visualisation
  • Comprendre comment on modélise un bruit aléatoire
  • Appliquer une régression linéaire pour extraire le signal sur une tendance linéaire (modélisation statistique par régression linéaire)
  • Faire le lien entre régression linéaire et réduction de dimensions
  • Généraliser la réduction de dimension à des données multidimensionnelles avec à l’analyse en composante principale
  • Ouverture sur le machine learning à partir d’un exemple d’analyse supervisée (régression) et non-supervisée (ACP)

Un projet d’analyse de données en groupe sera mené en parallèle afin de mettre en place tout la chaîne de traitement numérique et algorithmique des données. Une présentation sera faite à l’ensemble de la classe à l’issue du travail.

Les groupes utiliseront une méthodologie agile de gestion de projets ainsi que des outils collaboratifs pour le travail en équipe sur la distribution des tâches et le partage de code.

Responsable : Amine Benhenni

Dynamique cellulaire de L3 Biologie Santé – OP5.41 – 5 ECTS

UE de la « L3 Biologie Santé » – mutualisée avec Paris Sud

Volume Horaire : Cours : 20h , TD : 15h , TP : 15h , Travail perso : 50h

Compétences : Cycle cellulaire, mort cellulaire, compartiments et trafic dans les cellules eucaryotes, signalisation, adhésion, mobilité; techniques d’isolement, marquage, culture, transfection, analyse d’image

Description : Cette UE complète la formation en biologie cellulaire acquise en L1 et L2. Elle s’organise autour de thèmes illustrés avec exemples physiologiques et pathologiques :

Dynamique des processus cellulaires (trafic intracellulaire et transports) – CM/TD 8/6 

  1. Trafic intracellulaire (adressage des protéines, endo- exocytose)
  2. Transport membranaire (diffusion, pompes, canaux)
  3. Cytosquelette (dynamique de polymérisation et son contrôle, moteurs moléculaires, interactions
  4. Adhérence et mobilité cellulaire

Signalisation cellulaire (transduction du signal et réaction cellulaire – CM/TD 4/3 h

  1. Introduction à la biochimie de la transduction du signal (kinases/phosphatases, messagers secondaires
  2. Échange d’informations avec l’environnement (récepteurs, messagers
  3. Intégration du signal et réaction cellulaire (protéines G, tyrosine kinases, MAPK, échelle de temps, localisation subcellulaire)

Devenir des cellules (cycle et mort cellulaire) – CM/TD 8/6 h

  1. Cycle cellulaire (contrôle, cyclines, cdk, protéasome)
  2. Mort cellulaire (apoptose, nécrose, sénescence, autophagie)

Les TP couvrent les techniques suivantes :

  1. Culture cellulaire (cellules mammifères)
  2. Immunofluorescence, translocation des MAPK dans le noyau
  3. Test de viabilité, marquage du noyau
  4. Analyse quantitative d’image ou vidéo sur PC avec Image J

Chimie organique – OP5.52 – 5 ECTS

Première partie

La première partie de l’UE permet aux étudiants de compléter leur formation afin qu’ils puissent suivre ensuite les cours de l’UE 352 Chimie organique de la L3-Chimie de Paris Sud.

Objectifs d’apprentissage de la première partie (14 heures)

À la fin de la première partie de cette UE les étudiants seront capables de :

  • Identifier une molécule simple
  • Représenter une molécule dans l’espace
  • Connaître la réactivité d’une molécule simple
  • Savoir identifier une réaction chimique
  • Savoir compléter une suite réactionnelle simple
  • Savoir interpréter un spectre RMN et IR simple

Seconde partie

Cours de l’UE352 Chimie organique de la L3-Chimie (50 heures)

Compétences

L’objectif de cette Unité d’Enseignement consiste en l’étude de la réactivité des principales fonctions en chimie organique afin d’appliquer ces réactivités en synthèse multi-étapes et d’acquérir de premières notions de rétrosynthèse.

Description
  • SN : Influence du groupe partant, du nucléophile, du substrat, du solvant – Compétition SN1-SN2 – SN intramoléculaire – Réarrangements du carbocation – Assistance anchimérique.
  • Eliminations : E1, E2, E1cb. Compétition SN-E. Influence du substrat, du solvant, de la température. Principales réactions d’élimination – Double élimination : alcynes.
  • Alcènes : Halogénation – Hydrohalogénation ionique et radicalaire, réarrangement – Hydratation – Oxymercuration, démercuration – Hydroboration – Epoxydation – Hydroxylation – Ozonolyse – Hydrogénation.
  • Alcynes : Hydrohalogénation – Hydratation – Halogénation – Addition d’hydrures de bore et d’aluminium – Hydrogénation – Réduction par les métaux alcalins.
  • Carbonylés et analogues : Additions de nu; ylures de P. Stéréosélectivité (modèles de Cram et Felkin-Ahn ; modèle cyclique) – Réactions du C en alpha – Enamines, caractère Nu – Ions iminium : amination réductrice, caractère électrophile – Oxydation et réduction : Baeyer-Villiger ; réduction par les hydrures métalliques et métaux; réductions de Wolff-Kishner, Clemmensen.
  • Carboxylés : Préparation des halogénures et des anhydrides d’acides; réactions avec nucléophiles variés; réduction par les hydrures; réactions du C en alpha. Décarboxylation.
  • Alcools, Ethers : Alkylation; acylation; acétalisation – Oxydation des alcools; Groupements protecteurs des alcools.
  • Epoxydes : Préparation, effets stériques – ouverture nucléophile; aspects stéréochimiques; ouverture électrophile, réarrangement.

Modalités d’évaluation

L’examen final de cette UE comporte une partie du sujet de l’UE Chim352.

Responsable (à l’institut Villebon Georges Charpak) : Thomas Boddaert

Science en Tête – Biologie 1 – OP5.45 – 2,5 ECTS

Placée en début de semestre, cette UE permettra aux étudiants de renforcer leurs connaissances en biologie avant de commencer les enseignements externalisés de biologie cellulaire (Dynamique Cellulaire). Des séances de TD porteront aussi sur des notions essentielles de métabolisme (métabolisme énergétique, métabolisme des glucides, diabète) et de physiologie (physiologie du muscle, conduction de l’influx nerveux, réflexe myotatique).

Objectifs d’apprentissage

À la fin de cette UE les étudiants seront capables de :

  • Connaître le principe et les applications des techniques expérimentales courantes de biologie cellulaire et moléculaire
  • Traiter des sujets d’examen sous forme d’analyses de documents sur le programme du cours
  • Pouvoir comparer cellules eucaryotes animales et végétales
  • Connaître les bases essentielles de la biologie cellulaire
  • Mobiliser les bases du métabolisme des glucides
  • Mobiliser les bases de la physiologie du muscle
  • Mobiliser les bases de la transmission de l’influx nerveux

Responsable : Sylvain Chaillou