Évaluation par savoir-faire

Retour aux fiches

  • Fiche
  • Descriptif
  • Références, liens et vidéos

Disciplines : L1 en mathématiques à l’Institut Villebon – Georges Charpak. Mais cela peut à priori être adapté à toute discipline ou contenu.

Niveau : L1, 38 étudiants, mais peut être fait indépendamment du niveau et du nombre d’étudiants

Mots clés : Soutien aux étudiants en difficulté, Motivation, Ancrage des connaissances, savoir-faire

Contact : innovations[at]villebon-charpak.fr, jeanne.parmentier[at]villebon-charpak.fr

Enseignant référent : Jeanne Parmentier, Tony Février

Résumé : L’objectif est d’identifier les savoir-faire indépendants qui sont mis en œuvre dans la résolution d’un problème complexe.

A quel besoin ce format répond-il ?

  • Disciplinaire : calcul de niveau L0.
  • Méthodologique : Ancrer les connaissances et se donner le temps d’automatiser les connaissances.

L’enseignement en deux mots

Lors des évaluations, les étudiants n’ont pas de note, mais valident des savoir-faire. Un bilan est fait à la fin du semestre pour traduire l’ensemble de leurs acquisitions en une note globale.

Que fait-on concrètement ?

Au début du semestre, les étudiants reçoivent la liste des savoir-faire qui seront évalués tout au long du semestre. Le programme d’une évaluation est donné en indiquant les savoir-faire qui pourront être évalués. Plutôt que de faire un barème dans lequel on affecte des points aux questions, on liste les savoir-faire évalués avec plusieurs niveaux d’acquisition (acquis, presque acquis, en cours d’acquisition ou non traité). La correction des copies consiste à remplir cette grille. A la fin du semestre uniquement, l’ensemble de ces validations est transformé en note.

Évaluation des apprentissages

Voir le reste de la fiche 😉

Points forts

Un étudiant qui se serait trompé la première fois mais aurait réussi à valider ultérieurement pour valider le savoir-faire pendant le semestre. Cela permet donc de motiver les étudiants en difficulté et de récompenser ceux qui s’accrochent. Une validation totale de savoir-faire sur un semestre nécessite d’avoir validé plusieurs fois le savoir-faire en évaluation. Comme on évalue les savoir-faire plusieurs fois, les étudiants doivent retravailler toutes les notions au long du semestre. L’évaluation soutient donc les efforts faits sur le long terme.

Limites

Très facile à implémenter sur de petites évaluations, plus difficile sur les grosses évaluations, car il faut pour chaque savoir-faire avoir en tête où le savoir-faire est mobilisé. Il faut vraiment faire l’énoncé en ayant en tête les savoir-faire qu’on souhaite évaluer pour s’assurer que le sujet permet de les tester. Il faut quelques années pour affiner la grille de savoir-faire et obtenir quelque chose de confortable à utiliser.

Recommandations, spécificités, transférabilité

Ce format peut être implémenté avec plus ou moins de sophistication. Venez nous voir, vous gagnerez beaucoup de temps !

Références

Un exemple de grille (imparfaite) sur un programme très chargé de remise à niveau en maths :

EvalSavoirfaire

Parmentier, J., Lécureux, J., & Février, T. Développer le goût des mathématiques en s’appuyant sur la diversité des étudiants. Presented at the QPES 2017.

Les commentaires sont fermés.