En cette fin d’année universitaire, la Chaire de recherche-action sur l’innovation pédagogique de l’Université Paris-Saclay bat son plein. Six communications écrites ont été acceptées au congrès QPES (Questions de Pédagogie dans l’Enseignement Supérieur). Par ailleurs, les quatre équipes d’enseignants qui avaient soumis une proposition de communication écrite au congrès ESERA ont reçu un retour positif. Ainsi, lors de cet évènement qui se tiendra du 30 aout au 3 septembre prochain, les porteurs de projets auront l’occasion de partager à la communauté scientifiques les résultats de leurs premières analyses exploratoires.

Cette Chaire est portée par Martin Riopel, vice-doyen recherche à l’UQAM et Professeur à la Faculté des sciences de l’éducation de l’UQAM et pilotée par un comité de direction, constitué de son titulaire, Martin Riopel, de Jeanne Parmentier, coordinatrice de la Chaire, de Lydiane Nabec, directrice de l’institut et de Isabelle Demachy, vice Présidente Formation, innovation pédagogique et vie étudiante de l’Université Paris-Saclay.

Ces 4 actes de colloques se positionnent dans la section « Enseignement des sciences dans le Supérieur » mais exposent des résultats qui se distinguent par leur hétérogénéité thématique.

 

Ces projets apportent des réponses quant à

–        l’impact de l’ajout d’une couche fictionnelle lors d’un enseignement de physique expérimentale sur l’engagement cognitif, comportemental et affectif des étudiants

–        l’applicabilité des principes neuro-pédagogiques lors de la conception d’une maquette d’enseignement afin de favoriser la rétention à long terme des étudiants universitaires

–        la manière d’optimiser l’acquisition de prérequis mathématiques auprès d’une population étudiante hétérogène l

–        l’impact de la consultation en ligne de ressources pédagogiques en chimie sur l’apprentissage de la chimie analytique.

 

L’Institut Villebon-Georges Charpak félicite toutes les équipes pour leur implication et leurs premiers résultats !